17 février 2015

14 février 2015

Halicarnasse

J'ai participé au 7 Wonders Artpack, qui a été révélé à l'occasion su salon de Nuremberg. 7 illustrateurs (dont Miguel Coimbra, l'illustrateur 'officiel') ont repris les Merveilles de la boîte de base pour les refaire à leur sauce. J'ai hérité du mausolée d'Halicarnasse. Je suis bien content d'avoir pu bosser là-dessus, déjà parce que ça me sort un peu des univers qu'on a l'habitude de me demander, ensuite parce que la collab' avec Repos Production était vraiment sympa, et qu'en plus je suis bien fan du jeu d'Antoine Bauza. Triple combo paf paf PAF !!! Et v'là mon dessin (version plus grande en cliquant dessus)

26 janvier 2015

Pouet !

Avec IELLO et Théo Riviere, ça bosse sur le jeu de train. Dans l'Aramini Circus, il y a des animaux !

13 janvier 2015

Tchou

J'ai commencé à travailler sur un nouveau projet de jeu de cartes, l'adaptation du jeu Yardmaster chez IELLO. Il y est question de train et d'animaux-meugnons Voilà les croquis de quelques-unes des cartes (Cliquez sur l'image pour voir le dessin en grand).

20 novembre 2014

Chaudron

le dernier personnage jouable pour Heldentaufe, la reine des potions !

17 novembre 2014

Grosse colère

Le dragon des cavernes pour Heldentaufe. Vous pouvez maintenant jouer au jeu sur navigateur ! C'est super bien foutu, avec un bon tutorial, et c'est disponible en anglais. Si vous voulez vous faire une bonne idée du jeu, rendez-vous ici : Heldentaufe

14 novembre 2014

Poisson frais

Un premier monstre pour Heldentaufe - Crowdfunding. Le triton de l'enfer !

12 novembre 2014

Gruik !

un nouveau personnage pour Heldentaufe, La nénette qui a du rab' de points d'action :)

10 novembre 2014

Gonades & tripou


Un scénario pour le jeu, qui donne un sens au dernier des quatre objets affiché au-dessus :)

"Acculé en Terre païenne, lors d'une croisade qui tourna au vinaigre, Godric Ier, dit le Pur, succomba finalement sous les coups fourbes de ses ennemis.

Jusqu'à son dernier souffle, Godric lutta. Bien que séparés du reste du corps, sa main droite frappait toujours l'ennemi, et sa langue maudissait les impies. Mais à l'impossible nul n'étant tenu, piétiné, étripé, et haché menu, Godric, qui ne fut bientôt plus que bouillie royale, décéda, fatalement.

Seules subsistèrent ses deux gonades, qui, pendant le charcutage, avaient jugé bon de rouler hors de la mêlée. Elles atterrirent en contrebas dans les paumes chaleureuses du plus fidèle écuyer du Roi, qui ne resta pas indifférent. Il s'enfuit loin du massacre, emportant avec lui les deux précieuses noix. Rapatriées dans la Capitale, elles furent portées aux nues. Les Sages en extase les bénirent, puis les exposèrent dans la plus grande salle du Temple.

Mais les gonades du Roi subissaient les ravages du temps, et après quelques années de lente putréfaction, il ne fallait pas avoir le nez très fin pour reconnaître que l'âme de Godric le Pur avait définitivement quitté les lieux. Retranchés dans la plus haute pièce du Temple, du coton imbibé d'eau de rose enfoncé bien au fond de leurs narines, les Sages n'en pouvaient plus.

Certains, parmi les plus sages des Sages, regrettèrent leur empressement à sanctifier les bijoux royaux ; on ne pouvait décemment plus se débarrasser de ces reliques comme on le ferait de morceaux de bidoche un peu trop faisandés, en les jetant manu militari dans la première latrine venue, fut-elle sacrée. Ils décidèrent alors de descendre les Saints Attributs au fond des catacombes situées sous le Temple, profondément, très profondément, là où la moindre odeur nauséabonde n'aurait plus aucune chance de revenir troubler la prière du soir.

Mais ces souterrains, longtemps désertés, étaient devenus inhospitaliers. Les quelques expéditions tentées finirent rapidement dans un bain de sang et de petites tripes, sous les assauts répétés de créatures peu éduquées, ni sensibles à la Bonne Parole. Il était temps pour les Sages de faire appel à de vrais professionnels..."